pour tout voirÉÂ
Propulsé par

Alexandre Poulin

La somme des êtres aimés

Chanson SALLE JEAN-GRIMALDI
Quatre années après la parution de Nature humaine, une tournée de plus de 100 spectacles à guichets fermés et une nomination au Gala ADISQ 2020 dans la catégorie Album de l’année – Folk, Alexandre Poulin est de retour avec La Somme des êtres aimés. Sur ce sixième album, il s’ouvre sur un univers musical plus organique et empreint de nostalgie. Une recherche personnelle plus chantée et une exploration de sons inspirés des années 70 (guitares douze cordes, pianos, flûtes) alliés aux harmonies vocales donnent un souffle nouveau à ses textes. Toujours au cœur de sa création, sa façon toute personnelle de nous raconter des histoires en quelques minutes.
À la fois poète, philosophe, conteur et dans une autre vie professeur, l’auteur-compositeur-interprète Alexandre Poulin est un artiste pluriel au destin singulier, éloigné des parcours médiatisés et tout tracés. Ce désir de rester fidèle à lui-même et à cette façon qu’il a de raconter prend toute son ampleur en spectacle, ce qui lui vaut un public d’inconditionnels ainsi qu’une multitude de prix récoltés aussi bien au Québec qu’en Europe. Dès 2008, son premier album éponyme reçoit d’élogieuses critiques, en plus d’une première nomination au Gala ADISQ et d’une place de choix dans les palmarès radiophoniques partout au Québec.
Les questionnements générationnels et les portraits qu’il trame trouvent ensuite écho jusqu’en Europe, alors que la tournée de son deuxième album Une lumière allumée (2010) se joue à plus de 150 représentations. S’enracinant dans le folk, cet opus permettra à Alexandre Poulin de porter un peu plus loin sa facture personnelle, tant sur le plan musical que sur celui des textes, souvent construits comme des petites histoires sans refrain qui font la marque de l’auteur.
Fort de ces trois années passées sur la route, Alexandre Poulin co-réalise ensuite Le Mouvement des marées (2013), un troisième album oscillant entre folk et chansons à texte où il raconte l’humain de façon à la fois sensible et lucide. En France, la réception de l’album est telle qu’elle lui vaudra d’être invité à l’émission télévisée On n’est pas couché et sur d’autres prestigieux plateaux. Puis, c’est au cœur de l’hiver et en pleine forêt que son quatrième album Les Temps sauvages (2016) voit le jour. Son succès ne se fait pas attendre : une nomination Album de l’année – Folk au Gala ADISQ 2017 et plus de 100 spectacles à guichets fermés. Trois ans plus tard, Nature humaine (2019) permet à Alexandre Poulin d’explorer avec justesse et curiosité ce qui fait notre nature profonde.