pour tout voirÉÂ
Propulsé par Jazz Newman - résidence pour retraités Logo

Flore Laurentienne

Volume II

Musique de concert SALLE JEAN-GRIMALDI - DEMI-SALLE
Étudiant devenu maître, Mathieu David Gagnon travaille depuis longtemps déjà dans l’ombre de plusieurs projets remarquables. À ses débuts, bien que ses études collégiales lui aient rapidement révélé ses talents en guitare classique, il n’a pas hésité à pousser ses connaissances à un autre niveau. C’est ainsi qu’en 2010, il obtient un baccalauréat en écriture à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Sa nature curieuse ne va toutefois faire de cet accomplissement qu’une introduction à un projet académique de plus grande envergure. En quête de réponses à ses multiples questions et avec l’ambition d’apprendre l’art de la fugue, Mathieu va plier bagage pour la France, en 2011. Il y passera les trois années suivantes à étudier l’écriture et l’orchestration, voyageant entre le Conservatoire d’Aubervilliers de Paris et le Conservatoire de Bordeaux. Sa maîtrise et son talent lui vaudront des mentions honorables, dont celle du Premier prix de fugue et du Prix de contrepoint et d’harmonie. Au terme de ce curriculum à l’étranger, Mathieu est rentré au pays avec l’expertise qui allait enfin lui donner les moyens de ses ambitions.

Tout en continuant de jongler habilement avec les projets des autres, il a secrètement donné suite à une inspiration lui étant personnelle, nourrie au fil de nombreuses heures de solitude passées à explorer et à donner forme à ses idées. Après plusieurs mois de travail, Mathieu David Gagnon était finalement prêt à partager son œuvre, Flore Laurentienne, Vol. 1.

Il est difficile de décrire ce projet en peu de mots. Ce mariage étrangement naturel entre l’orchestre à cordes et les synthétiseurs des années 60 et 70 se décline sur huit pièces, qui donnent l’impression d’une apparition brève et surnaturelle. Elles nous transportent tantôt sur la route du fleuve, tantôt dans un souvenir. Il s’agit d’un éveil à la beauté et surtout, d’une invitation à la contemplation.

Depuis la parution de son Volume 1, Flore Laurentienne s’est vu récompensé nombre de fois par la critique, il a notamment été nommé dans 7 catégories à l’ADISQ en 2020 et y a remporté deux trophées soit Arrangements de l'année et Prise de son et mixage de l'année. La même année, il a aussi remporté le trophée pour album expérimental de l'année au GAMIQ et a été nommé dans la longue liste du prix Polaris. En 2021, ce sont les JUNO Awards qui ont souligné son apport à la musique canadienne avec une nomination dans la catégorie Album instrumental de l'année.

Plus récemment, le projet a retenu l'attention de la maison de disque américaine RVNG Intl. qui a fait paraître une réédition de Volume 1 en mars 2022. Le morceau Fleuve No 1 a quant à lui été remarqué par l’équipe de supervision musicale de la grande maison de couture Chanel et a servi de pièce d’ouverture à leur défilé Automne-Hiver 2022-2023 à Paris.

Vidéo

Liste de lecture