pour tout voirÉÂ

Pour tout voir. Pour tout applaudir. Pour toujours vivre des émotions uniques et susciter des instants (trop?) furtifs d’émerveillement. C’est ça notre rôle. Et c’est notre promesse pour la prochaine saison. Pour tout voir, c’est le leitmotiv que nous nous sommes répété durant les derniers mois et qui concorde avec vos désirs et vos aspirations pour les programmations à venir. Vous nous indiquiez lors d’un sondage récent, que vous vouliez en voir plus sur nos scènes : plus de théâtre, plus de chanson, plus d’humour, plus de cirque, plus d’audace, plus de relève. Ainsi, nous vous avons écouté. Et la programmation 22-23 est particulièrement diversifiée, riche et accessible.

Notre théâtre, c’est aussi un citoyen
En prenant les rênes du Théâtre Desjardins, j’ai constaté son rôle essentiel dans sa communauté : en tant qu’employeur, en tant que vecteur de développement social et en tant que pôle culturel majeur. Mais, je souhaite accentuer encore plus son rôle citoyen. C’est pourquoi notre équipe s’implique et s’impliquera dans des causes locales et offrira la possibilité aux nouveaux arrivants et aux plus vulnérables d’assister gratuitement à des activités culturelles grâce au projet Myriades. Aussi, comme théâtre citoyen, nous développerons dans les prochains mois des activités d’accompagnement et de sensibilisation aux arts vivants que nous offrirons gratuitement à l’issue des spectacles.

Pour tout voir. Encore et encore.
Afin de vous en donner plus, nous avons revu nos formules d’abonnement. Comme membre, vous pourrez bénéficier de prix réduits, de préventes et de rabais chez nos partenaires gourmands. Puis, vous aurez également accès à des spectacles découvertes, à 10 $, au cours de la saison.
Finalement, permettez-moi de souligner le travail exceptionnel de mon équipe qui vous accueille tout en sourire et en sécurité chaque soir. Qu’ils soient derrière le bar, la régie technique, des documents Excel ou des combinés téléphoniques, c’est avec une frénésie innommable qu’ils ont passé à travers cette foutue pandémie et qu’ils vous revoient, enfin.

Bonne saison et bonnes découvertes.

Alexandre Seers Provencher